ANALYSE : Comparaison 03/2018 – 06/2019 (pré-Covid-19) et 03/2020 – 06/2021 (Covid-19)

BILAN SECTORIEL

Deux secteurs moteurs des transformations :

Les auto-entrepreneurs s’investissent massivement dans deux secteurs clés :

  • Secteur du commerce
    •  29% du total des créations
    • +22% entre les 2 périodes analysées
  • Secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques…
    • 25% du total des créations
    • +29% entre les 2 périodes analysées

Des auto-entrepreneurs en pleine digitalisation :

Une tendance, encore faible en proportion mais forte en croissance, se dessine : celle de la digitalisation des auto-entrepreneurs – marketplaces et sites de mise en contact.

En effet, en décembre 2020, seulement 37% d’entre eux vendaient leurs produits et services sur internet, et l’on trouve seulement 18% d’inscrits sur des plateformes de mise en relation (source enquête UAE 12/2020).

Nous observons cependant un investissement massif, durant la Covid-19 qui a eu un effet multiplicateur, dans le e-commerce :

  • +116% et 142% de créations d’auto-entrepreneurs pour les ventes sur catalogues spécialisés et généraux entre les périodes pré-Covid-19 et Covid-19.

Une tendance croissante, le business consulting :

Un boom du consulting sous forme auto-entrepreneuriale s’observe, les acteurs du milieu agissant de plus en plus en freelance plutôt qu’en cabinet, ou combinant les deux :

  • + 28% pour le conseil en affaires
  • + 43% pour le conseil en relation publiques

BILAN GEOGRAPHIQUE

Un rattrapage des provinces moyennes :

Ce sont dans les provinces moyennement denses en population que l’on trouve le plus fort taux de création des auto-entrepreneurs, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Île-de-France restant proche de la moyenne nationale (22%).

  • Les Pays de la Loire, la Bourgogne, la Normandie et la Bretagne ont plus de 30% d’accroissement
  • La Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Île-de-France sont au-dessous de 25%

Les couronnes des grands pôles urbains jouent le rôle de locomotive :

Les proportions restent stables entre les niveaux Covid-19 et pré-Covid-19, les pôles ayant plus de 200 000 habitants regroupant plus de 65% des créations d’entreprises.

  • 23% de créations en plus dans les pôles de + 200 000 habitants durant la Covid-19
  • Les couronnes de ces grands pôles absorbent 40% des créations

Parmi les grands pôles urbains, c’est dans les villes moyennes plus que dans les mégalopoles que la croissance la plus forte s’observe :

  • 27 % de croissance pour les villes appartenant aux tranches urbaines entre 300 000 et 500 000 habitants
  • 20 % seulement pour les tranches urbaines entre 500 000 et 2 000 000 habitants

Sources :
Les auto-entrepreneurs fin décembre 2020, Accoss Stat, Stat’ur n°327, URSSAF, juillet 2021
Les auto-entrepreneurs face à l’épidémie de Covid-19, OpinionWay pour l’UAE, avril 2020

Dans un contexte où les auto-entreprises battent des records de création, cette typologie d’entreprises devient une cible de prospection. Grâce à sa cellule innovation, le Groupe IDAIA a construit une base de données de plus de 2 millions d’auto-entrepreneurs scorés, qualifiés et actifs, pour vous permettre de les contacter lors de vos actions marketing et commerciales.